Abattage des arbres place du Monument aux Morts

, par Claudine Rime, François Corion, Marie-Jeanne Rzepecki

Dans plusieurs articles, nous avions remis en question le choix des plantations ornant le parvis près de l’église et du Monument aux Morts.

En effet, ces arbres, les catalpas, ont besoin de beaucoup d’espace pour se développer majestueusement et conviennent parfaitement à de grands espaces, parcs,... Régulièrement, leurs branches fragiles se cassaient, obstruant la chaussée, mettant les automobilistes et piétons en danger. Leur taille et leur ampleur gênaient fortement la maison voisine, obscurcissant l’intérieur, les larges feuilles constituaient un travail conséquent supplémentaire aux ouvriers communaux et leurs racines invasives soulevaient le pavage, danger à nouveau pour les piétons.

Bref, la copie a été revue et corrigée. On peut s’étonner de ce choix ’alors, relevant des décisions prises par l’actuelle majorité dans un précédent mandat, alors qu’elle comptait et compte toujours des experts en espaces verts.
Catalpa, mea culpa !

Conclusion : la facture en incombe aux Bouvigniens, avec l’argent de leurs impôts :
- première plantation et achat des-dits arbres
- abattage de ces derniers (nous espérons que le bois est allé aux familles en difficulté énergétique),
- nouvelles plantations et restauration du pavage.

Ça revient à combien, ce mauvais choix ?
Economies, vous repasserez !!